SOMMAIRE HISTORIQUE (LSQ)

1978 Fermeture des Institutions des Sourds de Montréal (3725 rue St-Denis pour les filles et le 7400 St-Laurent pour les garçons). Où iront les sourds pour de l’aide ? 1978 C’est pourquoi le Centre de la communauté sourde du Montréal métropolitain (CCSMM), organisme à but non lucratif, a été créé et incorporé la même année. Depuis sa création, le CCSMM a permis de faire progresser et d’améliorer les services offerts à la communauté sourde et malentendante (famille, adolescents et ainés).

MISSION DU CCSMM (LSQ)

Le CCSMM est le seul organisme sans but lucratif à offrir le service spécial en LSQ à la communauté sourde dans la région du Montréal métropolitain incluant Laval, la Rive Nord et la Rive Sud. Nos objectifs sont la défense des droits individuels et collectifs, la sensibilisation de la surdité, l’accessibilité de communication, de travail et d’information, services adaptés d’accès, de l’éducation adaptée et d’intégration sociale, des activités, conférences, briser l’isolement des personnes adultes et de l’âge d’or.

PROFIL DE LA CLIENTÈLE (LSQ)

Personnes sourdes, la plupart analphabètes, vivant de la sécurité du revenu ou du chômage, sans défense et souvent des victimes d’abus divers. Ces personnes sont particulièrement démunies, vulnérables, opprimées et souvent victimes de discrimination, fréquentant les banques alimentaires. Ces personnes ont toutes des problèmes de communication et ont de la difficulté à utiliser le téléphone même avec le service de Relais Bell, puisque la plupart ne maîtrise pas bien le français. Pour la majorité, leur langue est la langue des signes québécoise (LSQ).


Comportement, l’isolement est lié aux problèmes de communication, pourquoi?
Souvent ces personnes sont rejetées par leurs familles qui en ont honte. Étant sans emploi ni service de communication, elles se replient sur elles-mêmes et deviennent amères. Ne parlant pas, c’est dangereux pour leur santé mentale déjà fragile ici, c’est leur maison car la communication est totale et nous leurs offrons tous les services et aides.

                          Démontrer les limites et comment
À cause du peu de scolarité et leur état de pauvreté extrême, ces personnes ne peuvent se prendre en mains.

SERVICES OFFERTS À LA CLIENTÈLE (LSQ)

      Protection contre les abus et discrimination :
Les services offerts sont adaptés en LSQ, instantanés et confidentiels. La personne sourde est référée aux organismes concernés selon les cas.
                          Difficultés au travail :
À cause des préjugés de la part des employeurs, de la difficulté dans la communication et du manque de connaissance concernant les compétences des personnes sourdes, la plupart sont sans travail. Nous les référons aux services spéciaux de la main d’œuvre. Tentons d’augmenter l’accès au travail par le projet Accès-Travail-Sourd en cours.
                           Pauvreté extrême :
À cause de leur faible revenu, leurs activités sociales sont limitées, nous les référons aux banques alimentaires, offrons des repas gratuits ici, faisons appels aux divers paliers gouvernementaux pour supplément du revenu, etc.
                               Immigrants :
Accueil aux immigrants sourds des communautés culturelles qui nous arrivent ici sans aucun langage ni scolarité, souvent, ils n’ont jamais fréquenté d’école dans leur pays. Nous les aidons à remplir leurs formulaires, offrons des cours de francisation et d’intégration sociale et la préparation à la citoyenneté également.
                          Aide téléphonique :
Traduction en LSQ des téléphones, prise de rendez-vous divers, liens avec le gouvernement et la personne sourde qui ne sait pas lire ni écrire. Informations gouvernementales fournies à ces personnes via notre Centre.
                              Informations :
Conférences offertes par des professionnels avec service d’interprétation et la publicité par un bulletin trimestriel. Ces conférences sont demandées par les membres lors de l’assemblée générale annuelle.


NOS BÉNÉVOLES (LSQ)


Le CCSMM compte plus de 44 bénévoles dans ses rangs. Leurs précieuses aides concernent l’accompagnement des personnes sourdes-aveugles, l’accompagnement des personnes analphabètes (aides générales) ainsi que la préparation des repas gratuits et des activités sociales.


MISSIONS